ABL Emploi a fait de la prévention une priorité

L’entreprise basée à Anglet embauche dix personnes qui bénéficient toutes de moyens de prévention sur les risques routiers. Il en va de même pour ses intérimaires… ABL Emploi est spécialisée dans le travail temporaire. Elle propose ainsi à des sociétés de la région des intérimaires qualifiés pour des missions précises.

Installée à Anglet, avec également une antenne à Itxassou, ABL Emploi rayonne sur l’ensemble du Pays basque et des Landes, ainsi que sur une partie du Béarn. Une vaste zone que quatre des dix salariés sillonnent au quotidien. « Nous avons un chargé d’affaires, deux manageuses en mise en place d’intérim et moi-même, pour des rendez-vous, réunions, etc. », commence Kristof Babin, directeur d’ABL Emploi.

Pour ces personnes, pour ceux qui se déplacent moins, et pour les travailleurs liés à la société, des mesures sont mises en place depuis un peu plus d’un an. « L’entreprise a été créée il y a 13 ans. Mais, presque rien n’était fait pour la prévention. Depuis que nous avons repris la société l’an dernier, nous en avons fait notre priorité ».

Ainsi, dans les bureaux d’ABL Emploi, on peut retrouver de nombreuses affiches #EntreprisesEngagées64. « On discute beaucoup également. On est davantage sur de l’échange et du dialogue que sur des actions concrètes pour l’instant. Mais nous agissons largement, avec le transfert de la newsletter hebdomadaire #EntreprisesEngagées64 à toute l’équipe, et à la diffusion de communiqués envoyés notamment par Prisme Emploi ».

Dès l’année à venir, des ateliers viendront s’ajouter à ces démarches. « C’est plus concret. Parmi les différents ateliers que nous avons sélectionnés, l’un d’eux sera orienté vers la vigilance au volant. Pour nous qui faisons entre 20 000 et 25 000 km/an, c’est important ».

Tout comme le passage à des véhicules hybrides pour limiter l’impact écologique des déplacements. « Ces véhicules sont entretenus régulièrement et renouvelés tous les trois ans pour être sûr qu’ils restent efficaces et en phase avec leurs objectifs ».

Les intérimaires ont eux aussi le droit à leurs doses de prévention. « Tous ont un livret de sécurité, dans lequel nous recensons les risques qu’ils encourent et donnons des informations sur ma manière de les réduire. Pour la sécurité routière, cela reprend les points de la charte #EntreprisesEngagées64 : le respect du code de la route, la consommation d’alcool et de stupéfiant, les excès de vitesse, etc. »

Enfin, dernier point largement mit en avant par ABL Emploi : les trajets domicile-travail. « Si l’on s’appuie sur les statistiques de la sécurité routière, ce sont ces trajets-là qui sont les plus dangereux et les plus meurtriers. Ils sont bien évidemment intégrés dans nos discussions et nos démarches préventives, que ce soit pour les collaborateurs et pour les intérimaires ».

« Finalement, toutes nos actions se résument à du bon sens », conclut Kristof Babin.

 

Lire l’article sur entreprises engagées 64, c’est ici.

Partager :